Un militant politique kurde condamné à mort

0
515
L’activiste politique kurde Ramin Hossein Panahi a été condamné à mort pour « atteinte à la sécurité nationale » et « appartenance au groupe d’opposition kurde Komala ». Son frère, Amjad Hossein Panahi, a tweeté la nouvelle jeudi 25 janvier 2018.

Hier, lors d’une audience devant le tribunal, Ramin Hassan Panahi a dit au juge Saeedi et à un autre juge comment il avait été torturé presque à mort au département du renseignement de Sanandaj. Il souffre d’une hémorragie du rein et il n’a pas encore reçu de soins médicaux.
Amnesty International avait déjà appelé les autorités iraniennes à respecter les droits du prisonnier.
Ramin Hossein Panahi, membre du groupe d’opposition Komala, a été arrêté le 23 juin 2017 après avoir participé à des affrontements avec les pasdarans dans le quartier de Shalman, à Sanandaj, dans la province du Kurdistan au nord-ouest de l’Iran.
On lui a tiré dessus et a eu trois blessures par balles. Il a ensuite été transféré dans le centre de détention de l’agence du renseignement de Sanandaj où il a été torturé pendant 200 jours.

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here