Un responsable du Conseil des gardiens déclare que la suspension de la peine d’un membre zoroastrien d’un conseil municipal était juridiquement exécutoire

0
351
Dans un entretien avec Shahrvand Daily, Abbasali Kadkhodaie, le porte-parole du Conseil des gardiens, a déclaré que la suspension de Sepenta Niknam, membre zoroastrien du conseil municipal de Yazd, était juridiquement exécutoire.
Le Conseil des gardiens a déclaré que les minorités religieuses ne devraient pas être membres de conseils municipaux dans des villes où les musulmans constituent la majorité de la population.
Dans l’interview, on a demandé au porte-parole si Niknam pourrait rester membre du conseil municipal.
« Cette opinion est l’opinion des jurisconsultes du Conseil des Gardiens et elle est contraignante. Il y a eu un vote lors de la réunion des juristes et ils ont voté que cela allait à l’encontre de la charia », a-t-il répondu.
 Source : Quotidien officiel, Shahrvand, le 18 octobre 2017

Comments

comments

Laisser un commentaire