Quelques proverbes et dictons kurdes

0
640

Ventre plein ne sait rien de ventre vide (1822)

Il n’y a pas plus malin que le renard, et pourtant les marchés regorgent de sa peau (1980)

Certains se délectent du miel, et d’autres n’ont que des piqûres d’abeilles (1905)

C’est en tombant que le cavalier apprend à monter (1980)

Le déshonneur est plus terrible que le tombeau (1822)

L’ennemi du père ne devient pas l’ami du fils (1822)

Quand tu as de la chance, sèmes du sel ; il en poussera de l’herbe (1822)

Ôter les montagnes, et en un jour, les Kurdes ne seraient plus (1905)

Dieu a créé la femme, la femme a créé le foyer (1822)

Un étranger qui parle ma langue m’est plus cher qu’un compatriote qui l’ignore (1905)

Si tu ne veux pas être tué, tue le premier (1905)

La femme est une forteresse ; l’homme est son prisonnier (1905)

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here