La vie des prisonniers politiques Golrokh Iraee et Sohail Arabi est en danger

0
238
La Résistance iranienne appelle tous les défenseurs des droits de l’homme et des droits des femmes à travers le monde de prendre des mesures immédiates et efficaces pour sauver la vie de deux prisonniers en grève de la faim, Mme Golrokh Iraee et M. Sohail Arabi, qui sont en danger de mort.

Golrokh Iraee, une prisonnière politique exilée à la prison de Qarechak à Varamin, est dans un état grave alors qu’elle se trouve dans sa troisième semaine de grève de la faim. Mme Atena Daemi et Mme Golrokh Iraee ont été transférées d’Evine à la prison de Qarechak à Varamin pour avoir soutenu le soulèvement de janvier. Dans la prison de Qarechak, les détenus sont privés des installations minimales et courent le risque de contracter l’hépatite et d’autres maladies en raison de la concentration excessive de prisonnières de droits communs et de celles infectées par des maladies contagieuses.
Le prisonnier politique Sohail Arabi, exilé dans la prison du Grand Téhéran, se trouve dans une situation dramatique après 29 jours de grève de la faim. Haji Moradi, le soi-disant directeur de la prison, a déclaré avec cruauté que même si Sohail Arabi mourait, il ne serait pas envoyé à l’hôpital.

Comments

comments

Laisser un commentaire