Abominable exécution massive en Iran : 13 personnes pendues dans la prison de Rajai Shahr

0
336
Au moins 13 détenus de la prison Rajaii Shahr de Karaj en Iran ont été pendus aujourd’hui, le 14 février.
Selon les rapports, un mineur délinquant, Omid Rostami, fait partie des prisonniers exécutés. Omid Rostami a été condamné à mort pour un meurtre qu’il avait commis avant l’âge de 18 ans.

 Cinq des victimes ont été identifiées : il s’agit de Masoud Taghipour, Morteza Shafiq, Saeid Ranjbar, Fazel Mirzaei et Farnam Farinam.
 Les rapports indiquent que 15 détenus ont été transférés en isolement, lundi, en préparation de leurs exécutions prévues pour aujourd’hui, le mercredi 14 février. Les exécutions de Mohammad Salehi et Mehdi Ahmadi ont été reportées à la dernière minute.
 Mohammad Salehi a été condamné à mort alors que tous les éléments de preuve recueillis indiquaient son innocence, indiquent les rapports. Il avait été accusé de meurtre sur la base d’aveux qu’il avait faits sous la pression.
 Au moins trois délinquants juvéniles ont été exécutés en janvier, dont Amirhossein Pourjafar, Ali Kazemi et Mahboubeh Mofidi. Ils ont été exécutés pour des crimes qu’ils auraient commis alors qu’ils avaient respectivement 16, 15 et 17 ans.
 Amnesty International a indiqué qu’entre 2014 et 2017, au moins 25 personnes avaient été exécutées en Iran pour des crimes qu’elles avaient commis alors qu’elles étaient mineures.
 En plus de procéder à des exécutions, l’Iran continue d’utiliser des méthodes de châtiment médiévales telles que l’amputation des membres et la flagellation. Il n’y a pas de place pour une telle cruauté et le régime iranien doit être tenu responsable de ses actions.

Comments

comments

Laisser un commentaire