détention et torture de jeunes pour obtenir des aveux forcés

0
198
Cinq citoyens baloutches, arrêtés il y a quatre mois dans le sud-est de l’Iran, ont été soumis à la torture et aux chaos sévices pour obtenir des aveux forcés. Les agents auraient arraché trois ongles de doigts à un des détenus.
Mohammad Saleh Shahdad Zahi, Mahmoud Shahlabar, Idris Rokni, Adbolaziz Rokni et Hashem Zardkuhi ont été arrêtés par le ministère des Renseignements à Iranshahr le 8 juillet 2017.
Ils ont été soumis à la torture pendant leur détention afin d’obtenir « des confessions dictées contre un religieux sunnite. »
Selon les rapports, ces cinq citoyens baloutches ont été arrêtés après qu’un membre des Bassidjis, Abdolkarim Sajjadi, ait été tué dans la ville de Sarbaz dans la province du Sistan et Baloutchistan.
Selon la source, « ces personnes sont toujours soumises à la torture dans le centre de détention du ministère des Renseignements à Zahedan. On leur a demandé d’admettre qu’ils avaient tué ce membre des Bassidjis (Abdolkarim Sajjadi) et qu’ils l’avaient fait à cause d’une fatwa lancée par le religieux sunnite Molavi Kouhi. »
Abdolkarim Sajjadi a été tué par des personnes non identifiées dans la ville d’Iranshahr le 8 avril de cette année.

Comments

comments

Laisser un commentaire