Le bilan d’exécution de l’ONU rapport dénonce l’Iran

0
498

Un rapport a été présenté à l’Assemblée générale des Nations Unies le mercredi condamnant la situation des droits de l’homme en Iran.

Selon le rapport, 27 civils ont été blessés et tués des manifestations qui ont eu lieu dans la ville kurde de Mahabad iranienne plus tôt cette année. Le rapport mentionne également le nombre de décès d’exécutions menées par le gouvernement iranien et l’augmentation dramatique de violations des droits de l’homme commises par Téhéran.

Le rapport indique que le taux d’exécution en Iran ont rapidement augmenté et que 694 personnes ont été exécutées en Iran depuis le début de 2015. Ceci est le plus grand nombre d’exécutions dans le pays depuis la guerre Iran-Irak, Ahmed Shaheed, le rapporteur spécial pour droits de l’homme en Iran, il dit:

[Les minorités en Iran] continuent de subir le même harcèlement et les poursuites et les violations des droits comme dans le passé. Mon rapport documente cela. Donc je l’ai dit dans les rapports précédents, la majeure obligation de l’Iran est de respecter l’égalité de toutes les communautés et à veiller à ce que il ya une règle de droit. Je constate également certaines améliorations culturelles en termes de pouvoir d’inclure certaines langues de minorités ethniques dans les manuels scolaires dans certaines régions

Shaheed a continué: « Depuis quelques mois, je l’ai remarqué à nouveau la reprise ou à la résurgence de l’esprit (la coopération du gouvernement iranien en matière de droits de l’homme), et à faire quelque chose à ce sujet, si bien que dans les quelques derniers mois Iran a lancé des invitations. nouveau à rapporteurs des Nations unies. Ils ont intensifié leur collaboration avec moi « .

Porte-parole du chef de l’ONU, Stéphane Dujarric Rudaw, « Eh bien, évidemment, le Rapporteur spécial est indépendant, a sa propre opinion. Je sais que le secrétaire général et le secrétaire général adjoint ont soulevé la question des droits de l’homme dans leurs diverses réunions bilatérales, que ce soit il est ici à New York, avec plusieurs responsables iraniens, ou à Téhéran, et ont toujours été engagé … ont été engagés de manière constructive sur la question.  »

Le rapport de Shaheed vient avant un vote Novembre par l’Assemblée générale de l’ONU sur une résolution annuelle condamnant la situation des droits de l’homme en Iran. Les diplomates occidentaux à l’ONU ont exprimé la crainte que la résolution ne pourrait pas obtenir un soutien fort cette année en raison de changer les attitudes par de nombreux pays sur l’Iran suite à son accord nucléaire avec les puissances mondiales.

Le secrétaire du Conseil supérieur de l’Iran pour les droits de l’homme, Mohammad Javad Larijani, a fustigé le rapport sur les droits de l’homme.

 

« Les rapports de Ahmed Shaheed sont une collection de accusations sans fondement, qui ont été recueillies à partir d’un groupe de références liées au terrorisme, » cité Press TV Iran Ali Larijani comme disant mercredi.

Il a ajouté que Shaheed est une marionnette des médias et ses acolytes sont des terroristes qui se présentent comme des militants des droits de l’homme, d’où l’Iran n’a pas accepté sa nomination et ne prête aucune attention à ses rapports.

Il a également affirmé l’Iran est le pays le plus démocratique d’Asie occidentale, et seulement tienne compte des examens périodiques universels des Nations Unies.

Comments

comments

Laisser un commentaire